samedi 16 octobre 2010

Compte rendu du voyage en Chine 2010

C'est avec beaucoup d'excitation que notre groupe s'est envolé cette année pour Pékin à la rencontre de nos amis chinois. Et notre séjour fut plus qu'à la hauteur de nos attentes...



Le maître Wang shangwen, disciple de Wang xuanjie




A la rencontre de Wang shangwen et de ses élèves dès l'arrivée à l'aéroport de Pékin, nous avons pris tous ensemble un train de nuit à destination de Pingyi, une bourgade de la province du Shandong au pied des montagnes Meng (Mengshan). Et c'est en ce lieu isolé, dans une atmosphère paisible, que nous avons vu arriver jour après jour des amis de Wang shangwen, tous experts de haut niveau dans une ou plusieurs écoles de l'art martial...





Démonstration de xinyiliuhequan par Li yunlong à Mengshan




Ainsi, en plus de notre entrainement quotidien au dachengquan, nous avons pu assister à des démonstration de xingyiquan, zhaobao taijiquan, xinyiliuhequan, wudang taijiquan, tongbeiquan, yongchunquan...

Le voyage continua ensuite en compagnie de ces maîtres vers la province du zhejiang, pour séjourner dans l'enceinte du monastère taoiste de Huang daxian et y inaugurer l'école de notre ami Xia jiangnan, disciple de Wang shangwen.





Leçon particulière de wudangquan avec Zhang weidong



Nous avons, dès lors, pris notre petit déjeuné tous les matins au réfectoire du monastère en compagnie des moines taoïstes et nous nous sommes entrainé deux fois par jours aux cotés d'experts passionnés de l'art martial ! Tissant de véritables liens d'amitiés avec certains d'entre eux, les leçons particulière le soir avant le couché faisaient parties du quotidien...
Ainsi, nous avons, entre autre, pu être initié à la boxe de wudang par le professeur Zhang weidong.

Wang shangwen, quant à lui, nous a à nouveau démontré son très grand niveau de maîtrise (gongfu), ses grandes qualités de pédagogue et sa gentillesse extrême lors des entrainements quotidiens.





Sur les chemins entourant le monastère au petit matin




Et c'est donc avec beaucoup d'émotion que nous avons dit au revoir à tous nos amis chinois avant de monter dans le bus qui nous emmena à l'aéroport de Hangzhou à l'issue de ces sept premiers jours.

A l'arrivée à Pékin, le groupe a pu apprécier le havre de paix que constituait la cour carrée (siheyuan) dans les anciennes ruelles (hutong) de la ville où nous avons séjourné jusqu'à la fin du voyage.



L'hotel à Pékin : Havre de paix au beau milieu de la vieille ville




Là, dans le vieux quartier de Dongcheng, à deux pas du temple des lamas, le maître Li jianyu nous a rendu visite chaque jours pour nous enseigner l'essence du yiquan, le yangshenggong.
A 87 ans, il pratique encore ce qu'il a appris avec son maître, le légendaire Wang xiangzhai, et tous le groupe a pu recueillir avec le plus grand intérêt ses anecdotes et son précieux savoir




Leçon sur les toits de la cour carrée avec le maître Li jianyu



Les cinq jours passés à Pékin ont également permis au groupe de mieux comprendre le contexte culturel dans lequel est née la boxe de Wang xiangzhai et de découvrir une ville fascinante, aux monuments chargés d'une histoire millénaire...




Photos appartenant à Emmanuel Agletiner. Tous droits réservés